Connect with us

Economie

Guerre en Ukraine : la conséquence économique pour les français installés au Canada

Hier, jeudi 10 mars, l’euro perdait 0,60%, modifiant le taux de change à 1,09 dollar américain et 0,72 dollar canadien pour un euro

Publié

on

Guerre en Ukraine : la conséquence économique pour les français installés au Canada

L’euro n’a jamais été aussi bas depuis plus d’un an et demi, et le taux de change aussi défavorable pour les français au Canada depuis 5 ans. A cause de la guerre en Ukraine, et des sanctions économiques imposées par l’Europe qui en sont la conséquence, la devise européenne a été fortement mise en difficulté. Depuis que la Russie s’est également vue interdite l’accès au système interbancaire Swift, il y’a eu pour conséquence une grande augmentation de demandes de liquidités, plutôt favorable au dollar américain, mais aussi au Bitcoin vers lequel les Russes se réfugient.

Inflation qui fait pression sur l’euro

Parallèlement, il y’a également un hausse des prix des matières premières telles que  l’énergie, ou les produits agricoles, ainsi que du pétrole, ce qui a pour effet de créer des pressions d’inflations très élevées. Inflation si forte « qu’elle [va] plonger la zone euro en récession » avait explique M. Razaqzada à l’AFP. La BCE se retrouve sous grande pression économique, avec une guerre à ses portes, et risque de ne pas relever ses taux cette année. De son côté, la Banque du Canada avait injecté plus d’argent pour se relever de la pandémie, ce qui a  amené à un taux de change plus faible, et le dollars canadien ne constitue pas autant une « valeur refuge » que le dollars américain.

Prix du pétrole en hausse

Outre ce taux de change très désavantageux, les français installés au Canada doivent aussi faire face à la hausse du pétrole, en hausse ce vendredi 11 mars de 3,12% pour le baril West Texas Intermediate (WTI) et de 3,05% concernant le Baril de Brent pour une livraison en mai. Bien que le président russe ait annoncé des pourparlers avec l’Ukraine, ceux-ci restent incertains, d’autant plus que la Russie a pour intention de « punir » l’Occident pout les sanctions économiques imposées. L’Iran pourrait cependant s’imposer sur le marché du pétrole et améliorer la situation.

La BCE devrait néanmoins durcir sa politique monétaire pour faire face à l’inflation, ce qui pourrait améliorer la situation, bien que rien ne soit encore décidé.

Continue Reading
Advertisement
Cliquez pour commenter

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Advertisement

Newsletter

Populaire