Connect with us

Vie pratique

Fin des test PCR à la frontière canadienne

A compter d’aujourd’hui, lundi 28 février, les test PCR ne seront plus obligatoires pour entrer sur le sol Canadien.

Publié

on

Fin des test PCR à la frontière canadienne

Alors que la vague du variant Omicron  s’atténue au Québec, il ne sera désormais plus obligatoire pour les voyageurs vaccinés de présenter un test PCR négatif à la frontière canadienne. 

 

Désormais, les voyageurs vaccinés pourront se contenter d’un test antigénique réalisé maximum 24h avant le vol, du moment qu’il soit  “autorisé par le pays dans lequel il aura été effectué” et ait été  fait “dans un laboratoire, une entité de soins de santé ou un service de télésanté”, avait annoncé le ministre fédéral de la Santé, Jean-Yves Duclos.  Cependant, le Canada maintient les tests PCR aléatoires à l’aéroport, mais sans la période de quarantaine qui était jusqu’alors obligatoire en attente des résultats du test.

Évolution des recommandations de voyage

De plus, tous les aéroports capables d’accueillir des vols internationaux pourront rouvrir dès lundi, alors que seuls 18 d’entre eux étaient ouverts. Le Canada a également levé sa recommandation d’éviter tout voyage non-essentiel, bien que Mr. Duclos rappelle qu’il “existe un risque toujours très réel de tomber malade à l’étranger, et d’être contraint de prolonger son voyage si on obtient un résultat positif au test de dépistage de la COVID-19 lorsqu’on se trouve à l’étranger ».

Situation inchangée pour les non vaccinés

Pour les non-vaccinés, la situation demeure identique. Ils devront ainsi fournir un test PCR négatif datant au maximum de 72h avant le vol, ainsi qu’un second à réaliser huit jours plus tard, et une période de quarantaine obligatoire de 14 jours. Les enfants non vaccinés voyageant avec des adultes qui le sont, n’auront, quant à eux, plus à se placer en quarantaine et pourront immédiatement retourner en garderie ou à l’école. “Ils n’auront plus à se soumettre non plus à un test de dépistage ni à respecter d’autres exigences précises en matière frontalière” avait également précisé le ministre fédéral de la santé.

 

Si la situation continue à s’améliorer, d’autres allègements pourraient être envisagés, comme l’exemption de test pour les voyages de moins de 72h.

Continue Reading
Advertisement
Cliquez pour commenter

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Advertisement

Newsletter

Populaire